Dictionnaire Encyclopédique Wagner

Dieter David Scholz

 

 

Welche unerwartete, freudige Überraschung, diese diffe-renzierte Würdigung meiner Bemühungen um eine "sach-liche" Auseinadersetzung mit Wagner in der führenden französischen Wagner-Enzyklopädie, die Thimotée Picard herausgab, vorzufinden.

 

Nicht nur in meinem Fall sehen die Franzosen klarer, als die Deutschen: "Die Deutschen haben ein Problem mit Wagner, weil sie ein Problem mit der deutschen Ge-schichte haben." (Martin Gregor-Dellin). Und "nicht selten verlieren selbst renommierte Wissenschaftler bei Wagner den Verstand" (Dieter Borchmeyer).

 

*

 

"Depuis Charles Baudelaire, qui lui écrit : “Je vous dois la plus grande jouissance musicale que j’aie jamais éprouvée”, jusqu’à Pascal Quignard, qui avance que “la cour du tribunal de Nuremberg aurait dû demander de faire battre en effigie la figure de Richard Wagner, une fois l’an, dans toutes les rues des cités allemandes”, aucun compositeur n’a suscité autant d’engouements ni autant de réticences que celui de L’Anneau du Nibelung, de Tristan et Isolde ou de Parsifal. Aucun, non plus, n’a exercé une telle influence, ni été à l’origine de tels accaparements – au point que son nom ait été dérivé en mouvement, le “wagnérisme”, qui rend compte à la fois de la somme des propositions formulées par lui dans les domaines les plus divers, mais aussi, via la réussite éclatante de son oeuvre, des échos multiples que son nom et ses créations ont pu provoquer à travers le monde entier. Montrer à quel point, pour reprendre le mot visionnaire de Nietzsche, “Wagner résume à lui seul la modernité”, tant dans ses composantes les plus légères que dans ses manifestations les plus graves, tel est le projet de ce Dictionnaire encyclopédique Wagner, dans lequel les auteurs ont également souhaité, autant que possible, mettre en oeuvre le précepte de Thomas Mann : “La passion est lucide ou, sinon, ne mérite pas son nom.” Cet ouvrage, d’une ampleur et d’une ambition inédites, réunit une trentaine des meilleurs spécialistes de Wagner et du wagnérisme, et présente l’homme, l’oeuvre et sa postérité en quelque mille quatre cents entrées."

TIMOTHÉE PICARD